EN DIRECT . Débarquement – 6 juin 1944 : la bataille de Normandie ne fait que commencer

0
36

EN DIRECT . Débarquement 6 juin 1944 : la bataille de Normandie ne fait que commencer. À l’occasion du 80e anniversaire du débarquement en Normandie, Kafunel.com vous propose de revivre le D Day heure par heure.

Débarquement 6 juin 1944 : la bataille de Normandie ne fait que commencer

REGARDEZ les dégâts civils et matériels provoqués par les raids
REGARDEZ les dégâts civils et matériels provoqués par les raids

Le 6 juin 1944, les Alliés font leurs premiers prisonniers allemands, après avoir conquis les plages normandes.

Ce n’est que dans l’après-midi du 6 juin qu’une véritable contre-attaque allemande s’organise.

Trop tard, trop peu : malgré de violents combats, les forces anglaises, américaines, canadiennes et françaises parviennent à pénétrer dans les terres.

Carte Débarquement 6 Juin 1944 : Le débarquement du 6 juin 1944 ... / 6-juin-1944-operation-overlord
Carte Débarquement 6 Juin 1944 : Le débarquement du 6 juin 1944 … / 6-juin-1944-operation-overlord

→A lire aussi

Dans le même temps commencent sur Caen des bombardements massifs qui feront des centaines de victimes parmi les civils.

Au soir du « jour le plus long », les Alliés sont pourtant encore loin d’avoir atteint les objectifs fixés à l’opération Neptune. La bataille de Normandie ne fait que commencer.

À Omaha, on compte 2 500 pertes du côté américain

REGARDEZ Les forces en présence le jour du 6 juin 1944
REGARDEZ Les forces en présence le jour du 6 juin 1944

Au soir du 6 juin, 1 120 planeurs britanniques ont atterri à l’est de l’Orne ; près de 9 000 soldats ont été déposés ou parachutés pour tenir la tête de pont.

À Omaha, on compte 2 500 pertes du côté américain, dont un millier pour la conquête d’une zone longue de 8 kilomètres et large de 2 à 3 kilomètres.

À Utah, 23 000 hommes sont arrivés, et 1 700 véhicules ont débarqué. À Gold, 25 000 hommes.

debarquement-normandie-aquarelle
debarquement-normandie-aquarelle

→A lire aussi

À Juno, 21 500 hommes et 3 000 véhicules. À Sword, enfin, 29 000 hommes débarqués et 2 600 véhicules.

Le succès de l’opération Neptune reste toutefois mitigé : si aucun des débarquements n’a été rejeté à la mer, les troupes alliées sont loin d’avoir atteint les objectifs fixés.

Et à « Omaha la sanglante », la présence américaine reste fragile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici