C’est ce que nous révèle le White Paper de Jumia sur le mobile au Cameroun et en Afrique en 2018. Selon ce guide devenu une sorte de référence depuis quelques semaines déjà, le paiement électronique dans plusieurs parties du continent, a enregistré une forte croissance grâce aux différentes activités de e-commerce. Quelle est la situation de ce type d’opération financière aujourd’hui dans le continent et comment le e-commerce participe à la booster?

A lire aussi: E-commerce : Une opportunité de croissance économique pour le Sénégal

Un coup d’œil sur cette opération qu’on qualifie de révolutionnaire!

Selon le GSM Association, l’organisme qui regroupe l’essentiel des opérateurs de réseaux mobiles dans le monde entier, 2017 a vu un certain nombre de nouvelles tendances dans la monnaie électronique.

De la croissance accélérée de l’interopérabilité banque-mobile, à l’émergence de l’Asie du Sud en tant que région à la croissance la plus rapide, et à une série d’innovations conçues pour atteindre les plus démunis.

L’industrie du mobile money, puisqu’il convient de l’appeler ainsi, traite actuellement un milliard de dollars par jour et génère des revenus directs de plus de 2,4 milliards de dollars.

Avec 690 millions de comptes enregistrés dans le monde entier, l’argent mobile est devenu la principale plateforme de paiement pour l’économie numérique dans de nombreux marchés émergents.

Alors qu’une communauté fintech florissante cherche à marier l’innovation de start-up avec l’échelle de l’argent mobile, le potentiel de servir de passerelle vers l’économie numérique devient de plus en plus central dans l’histoire de l’argent mobile.

A lire aussi: Les bases de la Communication: Comment confronter rechercher un compromis ?

Les objectifs politiques jouent également un rôle de plus en plus important à mesure que le champ d’application de la réglementation de l’argent mobile s’élargit.

Cette année, nous examinons de près les facteurs qui sous-tendent le succès d’un nombre croissant de fournisseurs dans ce paysage changeant, et comment les acteurs de l’industrie mondiale peuvent adopter quatre leviers clés de croissance pour atteindre l’échelle et la rentabilité.

Voici quelques tableaux récapitulatifs!




Le e-commerce devient un moyen efficace pour le mobile money!

Même si les chiffres publiés dans différents rapport démontrent que les africains sont encore en clin au cash, il est également prouvé que le paiement que le mobile money connaît une croissance importante ces dernières années et ceci en partie, grâce au support du e-commerce.

A lire aussi: Élément essentiel de la communication : Le feed back

“Il y a encore 10 ans, il était impossible d’imaginer des transactions financières via des appareils mobile au Cameroun. Le discours a complètement changé aujourd’hui et ce n’est pas un camerounais qui va me démentir. Les chiffres de Jumia font état de ce que 29% de sa clientèle au Cameroun commande en utilisant le mobile money comme mode de paiement”.

Ce sont les déclarations de monsieur Kone Dowogonan, directeur général de cette plateforme.

Devant la presse le 14 mars dernier à Douala, le patron de ce site leader dans son domaine d’activité, explique que le e-commerce a été un bon moteur pour la croissance du mobile money et les chiffres parle d’eux même.

La côte d’Ivoire occupe la pôle position sur ce sujet.

Selon le même rapport intitulé White paper sur le mobile, le pays des éléphants représente le plus grand marché de Jumia en Afrique, du moins sur le plan du mobile money.

53% des concitoyens d’Alassane Dramane Ouattara utilisent le mobile money pour effectuer leurs opérations sur Jumia. On parle également du Ghana avec 49% ou encore du Kenya qui affiche 40%.

Cependant le mobile money ne connaît pas la même progression dans tous les pays africains; c’est le cas par exemple du Maghreb qui ne propose pas, du moins pour la majeure partie des cas, ce service.

En Egypte au Maroc ou encore en Algérie, le paiement en cash constitue encore le best practice.

Sur le même sujet: Les bases de la Communication : Développer l’art d’obtenir sans imposer (techniques)

Laisser un commentaire