Revue de presse du 28 avril 2022 met en Exergue l’Économie et la Politique dans les Journaux. Plusieurs journaux reçus à la rédaction ont mis en exergue le Cash transfert de 43 milliards de francs CFA, annoncé, pour soulager 542 956 ménages, le Sukuk (obligation islamique) d’un montant de 330 milliards CFA émis par le Sénégal et des questions liées à la politique.

Économie et la Politique en Exergue dans les Journaux Revue de presse du 28 avril 2022

Le président de la République, Macky Sall, en Conseil des ministres, mercredi, a rappelé que les 542 956 ménages actuellement répertoriés sur le Registre national unique (RNU) vont recevoir de la part de l’Etat, un Cash transfert d’un montant global de 43 milliards de francs CFA.

’’Cash transfert exceptionnel : 43 milliards de FCFA à 542 956 ménages’’, affiche à sa Une Le Soleil, précisant que ’’l’enveloppe est destinée aux ménages répertoriés dans le Registre national unique’’ et que ’’l’opération sera lancée le 10 mai prochain, à l’occasion d’une cérémonie qui sera présidée par le chef de l’Etat, Macky Sall’’.

Revue de presse Wolof du JOUR avec Ahmed Aidara
Revue de presse Wolof du JOUR avec Ahmed Aidara

A lire aussi

C’est une ’’opération de solidarité inédite’’, note Vox Populi, soulignant que ’’Macky Sall va distribuer 43 milliards … à 542 956 ménages dans le registre national unique’’, le 10 mai ’’en présence des forces vives de la Nation’’.

Macky Sall au cœur d’un scandale économique de ’’Cash transfert de 43 milliards de francs CFA’’

’’Cash transfert de 43 milliards de francs CFA : Macky Sall au secours de 542 956 ménages’’, selon Kritik.

’’Avec la mise en place effective du RNU, instrument de pilotage pour consolider l’exhaustivité, la crédibilité et la transparence du système de solidarité nationale, sur des allocations des bourses de sécurité familiale, mais aussi sur le ciblage des priorités, l’Etat va procéder à une opération de Cash transfert pour soulager 542 956 ménages’’, écrit la publication.

Le Sénégal lève 330 milliards de Francs Cfa en Sukuk

D’autres journaux sont largement revenus sur le Sukuk d’un montant de 330 milliards CFA émis par le Sénégal sur le marché monétaire ouest africain (UMOA).

Par le biais de la société de gestion et d’exploitation du Patrimoine bâti de l’Etat (SOGEPA), le Sénégal a procédé mardi dernier à la mobilisation du premier emprunt obligataire (Sukuk) émis au sein de l’UMOA, en conformité avec les principes de la Finance islamique.

’’Marché financier : le Sénégal lève son premier +Soukouk+’’, selon Le Témoin, précisant que cette somme ’’servira à la prise de parts dans le port de Ndayane et l’autoroute à péage’’.

Concernant les finances toujours, L’As revient sur la ’’belle moisson’’ du ministre du Budget aux Assemblées générales du FMI et de la Banque mondiale.

Augmentation de plus de 73 milliards en appui budgétaire

Le Sénégal obtient une augmentation de plus de 73 milliards en appui budgétaire, selon L’As non sans relever le ’’Sukuk record’’ de 300 milliards de francs CFA dans l’UMOA.

A propos du Sukuk, le journal Les Echos estime qu’il s’agit ’’de la plus grande opération de l’histoire du marché financier sous-régional. Le Sukuk, par rachat des contrats de crédit-bail, permet à l’Etat de passer de simple locataire à propriétaire des Sphères ministérielles de Diamniadio’’.

Elections législatives du 31 juillet 2022

Décès en couches d'Astou Sokhna Abass Sow, #Journaliste #RTS Fait Pleurer Tout le Plateau
Décès en couches d’Astou Sokhna Abass Sow, #Journaliste #RTS Fait Pleurer Tout le Plateau

D’autres publications se sont focalisées sur la politique notamment les élections législatives prévues le 31 juillet 2022.

L’Info s’est intéressé à la stratégie du Parti démocratique sénégalais (PDS) de l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade, et titre : ’’législatives, retour de Karim, reconquête du pouvoir : Le PDS prend les armes contre Macky’’.

La publication informe que le Parti démocratique sénégalais (PDS) a installé officiellement, hier, son directoire de campagne. ’’Une équipe dirigée par Lamine Thiam, comme directeur de campagne’’, renseigne L’Info.

Le journal explique que ’’pour le maire de Kébémer, ces joutes de 2022 constituent une étape intermédiaire importante dans le cadre de la reconquête du pouvoir, d’où la nécessité pour eux d’engrener le maximum de députés’’.

WalQuotidien s’intéresse à la collecte de parrainages et affiche à la Une ’’Benno et la stratégie de blocage’’.

Assécher le potentiel électoral pour empêcher les listes parallèles

GRÈVE ILLIMITÉE À L’UGB LE RECTEUR PROMET D’ASSURER LA SÉCURITÉ DES ENSEIGNEMENTS
GRÈVE ILLIMITÉE À L’UGB LE RECTEUR PROMET D’ASSURER LA SÉCURITÉ DES ENSEIGNEMENTS

’’La majorité présidentielle cherche plus que le nombre demandé de parrains pour les élections législatives. La volonté du pouvoir, à travers cette posture, est d’assécher le potentiel électoral pour empêcher les listes parallèles d’une part, et d’autre part, entraver l’accès à l’Assemblée nationale de petits partis politiques représentant d’importants courants d’opinion’’, explique Walf.

L’Observateur note que ’’Macky Sall engage la bataille des législatives’’. Le journal rapporte que le leader de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar a convoqué une rencontre au Palais aujourd’hui avec ses émissaires politiques.

Sud Quotidien aborde la présidentielle de 2024 et dresse ce constat : ’’Quand Macky brouille toutes les pistes’’.

’’A moins de deux ans de la prochaine élection présidentielle de février 2024, un mystère total entoure le profil des candidats à cette élection. En effet, pour avoir imposé à ses partisans un silence total sur la question de son 3ème mandat et maintenu l’épée de Damoclès de la Justice sur la tête de certains opposants, l’actuel chef de l’Etat semble aujourd’hui, être le seul maitre de l’agenda de ses élections’’, indique Sud.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here