Des faits et des chiffres. Durant les années 2023 et 2024, le taux de croissance devrait atteindre 2,5%. Il sera au alentour de 3% à l’horizon 2025 et 2026.

Faits et chiffres d’horreur durant les années 2023 et 2024

Coupe-du-Sénégal-en-chiffres-page-001-Copie
Coupe-du-Sénégal-en-chiffres-page-001-Copie

2,5%

C’est ce qui parait sur un document publié récemment, par le ministère des Finances. Ces annexes sur la Loi de Finances 2022 indiquent que la préservation des équilibres financiers du pays se présente comme l’un des principaux défis de cette conjoncture, avec pour ambition de parvenir à enregistrer un résultat budgétaire équilibré (0% déficit budgétaire), à l’horizon 2026.

6,1%

Le gouvernement œuvrera à améliorer les ressources propres de l’Etat de 6,1%, durant la période 2022-2024. Le total des ressources de l’Etat passera de 48,8 milliards de dinars (dont 62,5% de recettes budgétaires), en 2020, à 57,3 milliards de dinars en 2022, et 61,6 milliards de dinars (dont près de 66,7% de recettes budgétaires), en 2024.

20.345

La masse salariale continuera sa tendance haussière et pèsera lourd sur le budget de l’Etat. Les dépenses des salaires ont atteint 20.345 MD en 2021, soit l’équivalent de 59% des ressources budgétaires, contre une moyenne de 53% durant la période 2010-2019, indique le ministère des Finances.

280

Selon le gouverneur de Nabeul, les travaux de 15 projets de réaménagement d’unités hôtelières dans la zone touristique de Nabeul-Hammamet, moyennant des fonds d’une valeur de 280 millions de dinars, avancent à un rythme soutenu. Ces projets permettront la création de 505 emplois directs et 1.600 emplois indirects.

RECOMMANDÉ POUR VOUS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here