Accusation du député Guy Marius Sagna : « Macky Sall veut l’accord e Ousmane Sonko pour reporter la présidentielle »

0
2

« Macky Sall veut l’accord e Ousmane Sonko pour reporter la présidentielle » selon l’accusation du député Guy Marius Sagna. Le climat politique sénégalais est à nouveau en ébullition à la suite des récentes déclarations du député Guy Marius Sagna, qui accuse le président Macky Sall de vouloir obtenir l’accord de son principal opposant, Ousmane Sonko, pour reporter les élections présidentielles prévues. Ces allégations ont suscité une vive réaction au sein de la classe politique et de la société civile, jetant une lumière crue sur les tensions préélectorales qui règnent dans le pays.

Macky Sall veut l’ »accord de Ousmane Sonko pour reporter la présidentielle »

Coalition Diomaye Président tire la sonnette d'alarme sur l'insécurité de leur candidat et averti les autorités 3
Coalition Diomaye Président tire la sonnette d’alarme sur l’insécurité de leur candidat et averti les autorités 3

Guy Marius Sagna, connu pour son activisme politique et ses prises de position tranchées, a lancé cette accusation lors d’une conférence de presse tenue à Dakar hier après-midi.

Selon lui, le président Macky Sall chercherait à obtenir un report des élections présidentielles en échange d’un accord politique avec Ousmane Sonko, figure de l’opposition et candidat déclaré à la présidentielle.

→A lire aussi

Les motifs avancés par Guy Marius Sagna pour étayer ses allégations reposent sur des supposées discussions en coulisses entre les représentants du gouvernement et l’entourage d’Ousmane Sonko.

Il affirme détenir des preuves tangibles de ces pourparlers, bien que jusqu’à présent, aucune preuve concrète n’ait été présentée publiquement pour étayer ces affirmations.

Sénégal, théâtre de manifestations massives et de contestations populaires

Coalition Diomaye Président tire la sonnette d'alarme sur l'insécurité de leur candidat et averti les autorités 1
Coalition Diomaye Président tire la sonnette d’alarme sur l’insécurité de leur candidat et averti les autorités 1

Ces accusations surviennent dans un contexte politique tendu, marqué par une opposition croissante envers le régime en place et une forte mobilisation de la société civile contre toute tentative de dérive autoritaire.

Depuis plusieurs mois, le Sénégal a été le théâtre de manifestations massives et de contestations populaires, notamment suite à l’arrestation controversée d’Ousmane Sonko en mars de l’année dernière.

→A lire aussi

Face à ces allégations, le gouvernement sénégalais a réagi rapidement en les qualifiant de « fausses » et de « manipulations politiques visant à semer le trouble dans l’opinion publique ».

Le ministre de l’Intérieur a également souligné que les élections présidentielles se dérouleront comme prévu, conformément au calendrier électoral établi par les institutions compétentes.

Un éventuel report des élections présidentielles

Macky Sall veut l'accord de Ousmane Sonko pour reporter la présidentielle
Macky Sall veut l’accord de Ousmane Sonko pour reporter la présidentielle

En réaction à ces accusations, Ousmane Sonko a déclaré qu’il n’était pas disposé à discuter d’un éventuel report des élections présidentielles et qu’il maintenait sa candidature pour briguer la magistrature suprême.

Dans l’attente de développements ultérieurs, ces allégations continuent de susciter de vifs débats au sein de la classe politique et de la société civile, jetant une ombre sur le processus électoral à venir et alimentant les spéculations quant aux véritables intentions des acteurs politiques en présence.

La vigilance et la transparence seront essentielles pour garantir l’intégrité du processus électoral et le respect de la volonté populaire dans un climat de confiance et de sérénité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici