Modèle de l’orchestre en communication : Quelle synchronisation !

0
34

Le Modèle de Orchestre en communication. Avez-vous besoin de plus d’informations sur le modèle de l’orchestre en communication. La communication est un processus complexe qui implique de nombreux éléments : des émetteurs, des récepteurs, des messages, des codes, des canaux, des contextes, des bruits, des effets, etc. Comment faire pour que tous ces éléments s’harmonisent et produisent une communication efficace et satisfaisante ? C’est là qu’intervient le modèle de l’orchestre, proposé par le psychologue américain Paul Watzlawick.

Modèle de Orchestre en communication : Quelle synchronisation !

Modèle de Orchestre en communication : Quelle synchronisation !
Modèle de Orchestre en communication : Quelle synchronisation !

Le modèle de l’orchestre est un modèle de communication qui se concentre sur la synchronisation entre les parties prenantes.

Ce modèle se construit a priori en opposition avec le modèle du télégraphe, qui se concentre sur la transmission d’un message d’un point A à un point B.

Le modèle de l’orchestre est plus complexe que le modèle du télégraphe et s’appuie sur les travaux de l’anthropologue Gregory Bateson.

Dans le modèle de l’orchestre, il est impossible de ne pas communiquer. Il faut considérer que le refus de communiquer constitue une forme de communication.

Par exemple, le refus de répondre à une question laisse un champ d’interprétation assez large.

→A lire aussi

Le modèle de l’orchestre compare la communication à une symphonie musicale, où chaque instrument joue un rôle spécifique et contribue à l’ensemble.

Le modèle se compose de cinq éléments :

5 axiomes de École Palo Alto : l'efficacité d'une communication orale, verbale, écrite ...
5 axiomes de École Palo Alto : l’efficacité d’une communication orale, verbale, écrite …
  • – Le chef d’orchestre : c’est l’émetteur du message, celui qui dirige la communication et qui choisit le contenu, le code, le canal et le moment du message.
  • – Les musiciens : ce sont les récepteurs du message, ceux qui reçoivent et interprètent le message selon leur propre cadre de référence, leurs attentes, leurs besoins, leurs émotions, etc.
  • – La partition : c’est le message lui-même, c’est-à-dire l’ensemble des signes verbaux et non verbaux qui transmettent une information, une intention, une émotion, etc.
  • – Les instruments : ce sont les codes utilisés pour encoder et décoder le message, c’est-à-dire les systèmes de signes conventionnels qui permettent de donner un sens au message (langue, gestes, images, sons, etc.).
  • – La salle de concert : c’est le contexte dans lequel se déroule la communication, c’est-à-dire l’ensemble des circonstances spatiales, temporelles, sociales, culturelles, historiques, etc. qui influencent la communication.
Communication analogique : sourires, remerciements , énervements, relation malade / négocier avec palo alto 1
Communication analogique : sourires, remerciements , énervements, relation malade / négocier avec palo alto 1

→A lire aussi

Pour que la communication soit réussie, il faut que tous ces éléments soient synchronisés et cohérents entre eux.

Il faut que le chef d’orchestre sache adapter son message aux musiciens et à la salle de concert. Il faut que les musiciens soient attentifs au chef d’orchestre et aux autres musiciens.

Il faut que la partition soit claire et compréhensible pour tous. Il faut que les instruments soient accordés et fonctionnels. Il faut que la salle de concert soit propice à l’écoute et à l’échange.

Si l’un de ces éléments fait défaut ou est perturbé, la communication peut être compromise ou altérée.

Par exemple :

Communication analogique : sourires, remerciements , énervements, relation malade / négocier avec palo alto 1
Communication analogique : sourires, remerciements , énervements, relation malade / négocier avec palo alto 1
  • – Si le chef d’orchestre est distrait ou imprécis, il peut envoyer un message ambigu ou erroné.
  • – Si les musiciens sont désintéressés ou réfractaires, ils peuvent ignorer ou rejeter le message.
  • – Si la partition est incomplète ou illisible, elle peut induire en erreur ou créer de la confusion.
  • – Si les instruments sont défectueux ou inadaptés, ils peuvent déformer ou brouiller le message.
  • – Si la salle de concert est bruyante ou hostile, elle peut nuire à la réception ou à la rétroaction du message.
Modèle de Orchestre en communication : Quelle synchronisation !
Modèle de Orchestre en communication : Quelle synchronisation !

→A lire aussi

Le modèle de l’orchestre nous invite donc à prendre conscience de tous les aspects de la communication et à les harmoniser au mieux pour atteindre nos objectifs communicatifs.

Il nous montre aussi que la communication est un processus dynamique et interactif qui nécessite une adaptation constante aux situations et aux interlocuteurs.

Enfin, il nous rappelle que la communication est une œuvre collective qui implique la participation active et responsable de tous les acteurs.

Par M. Jean BANDIAKY,
Enseignant Associé, Tuteur et Concepteur de Cours à l’Université Numérique Cheikh Hamidou Kane (UNCHK Ex UVS)
Chargé de Cours à ESTM, EC2LT
Entrepreneur et Promoteur du Numérique
Journaliste – Communicant
Téléphone : + 221 77 541 82 31
E-mail : [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici