Quel est l’usage gingembre en poudre ou en racines sèches en cuisine ? Le gingembre en poudre ou en racines sèches a un goût différent de celui frais mais il reste fort et parfumé. Le galanga est utilisé comme alternative au gingembre dans la cuisine thaïlandaise.

Le gingembre est très utilisé pour aromatiser le thé (en poudre ou morceau). Il entre par exemple dans la composition du thé au citron, le thé chai bio ou le rooibos gingembre et ananas.

Si on aime le goût du gingembre, il ne faut pas hésiter à en saupoudrer partout : viandes, légumes, poissons, salades, bouillons… Son usage s’étend à tous les plats, de l’entrée au dessert, c’est un véritable passe-partout ! Comptez 1 cuillère à café pour 2 personnes.

Ajoutez-en dans vos couscous, tajines de poulet, de lapin ou d’agneau. Le gingembre parfumera absolument toutes les viandes.

Il s’accommode à tous les légumes : courgettes, poivrons, poireaux, daikon (radis blanc), etc.

Le gingembre fait merveille dans les produits de la mer : les crustacés avec les gambas, langoustines, crevettes, mais aussi dans tous les poissons.

Mettez un coup de fouet à vos sauces, marinades, plats en sauce, vinaigrettes, en y saupoudrant 1 ou 2 cuillères à café.

Vous pouvez utiliser le gingembre pour aromatiser vos soupes, potages et veloutés.

A lire aussi Les bienfaits du citron, l’ail et le gingembre sur la santé

On s’en sert pour confectionner une délicieuse friandise et une irrésistible boisson : le gingembre confit et le jus de gingembre !

Pour commencer avec les desserts, rajoutez-en dans vos compotes et vos préparations à base de chocolat, vous ravirez vos papilles à coup sûr !

Comme sur l’île de la Réunion, n’hésitez pas à employer le gingembre avec le curcuma longa ou le combava en poudre ou feuilles, leur association est toujours une réussite ! Sinon il se marie parfaitement avec l’abricot sec et les figues sèches.

Quelles sont les propriétés du gingembre pour la santé ?

Voici quelques bonnes raisons, en plus de ses propriétés gustatives, d’acheter du gingembre. Il possède de nombreux bienfaits pour la santé.

Parmi ses vertus médicinales, à son usage, il soulage les nausées et les vomissements qu’ils soient post-opératoires, dus à la grossesse ou au mal des transports.

Les femmes enceintes peuvent consommer du gingembre sans souci.

Le gingembre (usage) a des vertus anti-inflammatoires naturelles, il soigne en particulier la douleur et les symptômes des rhumatismes inflammatoires et de l’arthrite. 

Le gingembre à l’usage facilite la digestion et apaise les brûlures d’estomac. Il agit comme un stimulant, diminue le taux de cholestérol, soulage les problèmes circulatoires.

Dans la médecine ayurvédique, le gingembre est également employé dans le traitement des migraines et de la grippe.

C’est une épice qui possède des vertus minceurs, surtout en association avec du citron.

Sa mythique vertu aphrodisiaque provient du fait que le gingembre est un dilatateur de vaisseaux sanguins (facilite la circulation du sang).

Des études ont confirmé sa réputation d’aphrodisiaque et ont même montré une action bénéfique sur la fertilité, à l’image de la poudre de maca jaune et du bois bandé muirapuama.

Recettes avec du gingembre

Acheter du gingembre en poudre c’est bien, l’utiliser c’est mieux. Nous vous proposons des recettes avec du gingembre en poudre, de l’entrée au dessert, en passant par des boissons afin d’utiliser au mieux cette épice.

Laissez-vous guider, embarquez à bord de l’île aux épices pour un tour du monde des saveurs et pour son usage !

Une remarque, une question, un conseil ? Consultez notre rubrique « Questions / Réponses » ci-dessous, et si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, alors posez-la !

Le gingembre à usage devient très vite un « chouchou » de la cuisine grecque et romaine. Son origine, comme celle de la cannelle ou encore du clou de girofle, était jalousement gardée par les marchands et on a pendant longtemps cru que le gingembre était la racine du poivre.

On commence à évoquer les vertus aphrodisiaques du gingembre dès le Moyen Âge. Il coûtait très cher, servait de monnaie d’échange et était soumis à un impôt.

Le gingembre disparaît des cuisines au 18ème siècle, avant de redevenir très utilisé de nos jours.

Aux Philippines, au même titre que le ginseng, il éloigne les mauvais esprits et à Hong Kong, on l’utilise parfois pour arrêter les saignements d’une plaie.

Dans la médecine asiatique, il aurait la capacité de soigner quasiment tous les maux.

Il est très utilisé dans la cuisine réunionnaise et la cuisine créole, mais aussi dans la cuisine indienne, chinoise et de toute l’Asie : Thaïlande, Indonésie, Vietnam, etc.

C’est une des épices les plus utilisées pour les mélanges d’épices, on le retrouve par exemple dans le garam masala, le mélange d’épices tandoori, ou encore le curry.

On se sert aussi du gingembre dans la cosmétique et la parfumerie. La marque Roger et Gallet lui consacre des gammes entières !

Laisser un commentaire