Zone UFOA subit de plein fouet les conséquences de Covid-19. C’est l’arrêt total des compétitions dans certains pays. Même si d’autres préfèrent encore attendre.

Les fédérations ouest-africaines ont adopté des positions diverses après la demande de la CAF relativement à la poursuite ou non de leur saison de football en raison de la pandémie du coronavirus.

Le Burkina Faso, la Guinée, le Liberia et le Niger ont décrété une ‘’saison blanche’’ à la suite de la pandémie du Covid-19 qui a obligé les Fédérations nationales à suspendre dans un premier temps la saison de football.

A lire aussi     Zone Militaire N°2 : Le CEMGA insiste sur les infrastructures pour répondre aux exigences de sécurité

Si ces Fédérations ont décidé de mettre fin à leur saison de football, elles ont des attitudes différentes quant au classement à retenir.

Au Burkina Faso, il a été décidé que ce sont les résultats de la saison dernière qui seront reconduites, alors qu’au Liberia, la décision prise est de geler entièrement le classement et de ne qualifier aucune équipe en compétitions continentales.

Zone UFOA … conséquences de Covid-19

En Guinée, le classement arrêté à l’issue de la 13-ème journée a été officiellement retenu avec un nouveau sacre du Horoya AC de Conakry.

Au Niger, avec cette situation ‘’de force majeure, aucun titre ne sera attribué, les montées et les descentes sont gelées’’.

caf_champions_league_-_fr_-_0
caf_champions_league_-_fr_-_0

‘’Les clubs qualifiés pour les Coupes africaines sont les mêmes que lors de la précédente saison’’, a indiqué la Fédération nigérienne de football dans un communiqué envoyé aux médias.

Si ces fédérations ont opté pour l’arrêt de de la saison, tel n’est pas le cas au Mali, en Mauritanie et au Ghana où les autorités ont décidé d’attendre le moment opportun.

Les Fédérations malienne et ghanéenne attendent le moment opportun pour lancer la poursuite des compétitions.

En Mauritanie, après la réunion du Comité d’urgence tenue mardi, il a été décidé d’attendre le mois de septembre pour poursuivre la saison de football.

Si au Sénégal, les deux options (arrêt ou poursuite) sont possibles selon Amsatou Fall, le directeur exécutif de la Ligue sénégalaise de football (LSFP) qui attend une décision fédérale sur la question.

La Gambie a décidé de consulter les clubs sur le sujet.

’’La Fédération a demandé l’avis des clubs avant de se décider’’, ont annoncé à l’APS des sources médiatiques.

En Côte d’Ivoire, rien n’a encore été décidé. La Fédération réunie récemment, a reporté l’assemblée générale prévue le 16 mai prochain ‘’à une date ultérieure’’.

’’C’est la seule décision qui a été prise pour l’instant’’, a déclaré une source médiatique ivoirienne.

Au Nigeria, au Bénin et au Togo, c’est également le statu quo.

Seize fédérations sont membres de l’Union des fédérations ouest-africaines de football divisée en deux zones.

La zone ouest A dirigée par le Guinéen Antonio Souaré en compte neuf . La zone ouest B que dirige le Nigérien, Djibrilla Hima Hamidou dit Pelé, en compte sept.

Laisser un commentaire