Attaque jihadiste Burkina : 10 soldats tués et une cinquantaine de blessés

0
107

Au Burkina, 10 soldats tués et une cinquantaine de blessés dans une attaque jihadiste. Les groupes armés non étatiques continuent de faire des victimes dans les rangs de l’armée Burkinabè. « Des hommes armés ont attaqué la ville de Djibo, lundi 24 octobre 2022, vers 4:30.

10 soldats tués et une cinquantaine de blessés dans une attaque jihadiste

Voyage au Sénégal pour explorer la terre de la Teranga 4
Voyage au Sénégal pour explorer la terre de la Teranga 4

Aucun bilan disponible », alertent des sources concordantes, sans aucune précision. D’autres font état « d’attaques complexes contre des positions de l’armée à Djibo » dont le « bilan serait alarmant ».

En début de soirée, l’armée informe que c’est la base du 14e Régiment interarmes (RIA) de Djibo, dans le nord du pays, qui a fait face à une attaque jihadiste.

« Le bilan provisoire établi fait état de 10 militaires tombés au cours des combats et d’une cinquantaine de blessés qui ont été pris en charge », précise le Chef d’état-major général des armées.

Il ajoute que les éléments du 14e RIA ont « vaillamment » riposté aux assaillants, venus « en nombre important ».

Des renforts aériens ont été déployés.

Voyage au Sénégal pour explorer la terre de la Teranga 1
Voyage au Sénégal pour explorer la terre de la Teranga 1

« Au moins 18 corps de terroristes ont dénombrés au cours des opérations de ratissage », peut-on lire dans la note officielle.

La ville de Djibo est assiégée par des jihadistes appartenant à la branche locale du Groupe de soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) lié à Al Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), la rendant inaccessible.

Précipité la chute la chute du lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba

Attaque jihadiste au Burkina 10 soldats tués et une cinquantaine de blessés
Attaque jihadiste au Burkina 10 soldats tués et une cinquantaine de blessés

Fin septembre 2022, un convoi humanitaire en route pour Djibo avait été la cible d’une attaque terroriste.

Cette attaque, revendiquée par le Gsim, a officiellement fait 37 victimes, dont 27 militaires. 70 conducteurs de camions sont comptés disparus, selon leur syndicat.

A lire aussi

La même attaque avait précipité la chute la chute du lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba et le « couronnement » du capitaine Ibrahim Traoré, nouvel homme fort du pays.

Depuis 2015, le Burkina Faso fait face des exactions des groupes armés terroristes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here