Les écrivains au péril de la guerre en une série documentaire de dix épisodes

0
12
Ecrivains www.kafunel.com Les écrivains au péril de la guerre
Ecrivains www.kafunel.com Les écrivains au péril de la guerre
87 / 100

Une série documentaire de dix épisodes dans laquelle Frédéric Mitterrand explore le destin d’écrivains aux écrits fortement imprégnés par l’expérience de la guerre.

Écrivains au péril de la guerre

À travers des documents d’archives, il nous plonge dans des moments clés de l’histoire contemporaine.


1. Guillaume Apollinaire

En 1913, Guillaume Apollinaire, un des écrivains, connaît le succès avec son recueil de poèmes, “Alcools”. La Première Guerre mondiale l’enthousiasme.

Cette expérience du feu lui procure la matière nécessaire à ses futurs poèmes et la satisfaction de servir la France qui l’a accueilli.

Réalisation : Thomas Briat (France, 2018)
Présentation : Frédéric Mitterrand


2. Albert Camus

Albert Camus est un fils de l’Algérie. Il consacre sa vie à défendre la terre qui l’a vu naître face à la fureur des colons.

Son roman “Le Premier Homme” fait état des deux lignes directrices de sa vie : la lutte contre l’injustice coloniale et la coexistence fraternelle des deux peuples d’Algérie.

Réalisation : Thomas Briat (France, 2018)
Présentation : Frédéric Mitterrand


3. Simone Weil

Professeure de philosophie, une des écrivains et militante syndicale, combattante dans la guerre d’Espagne, Simone Weil a déjà vécu plusieurs vies lorsque la Seconde Guerre mondiale s’annonce.

Exilée en Angleterre, elle raconte dans ses écrits son impuissance à se faire entendre et dénonce l’oppression du peuple juif.

Réalisation : Thomas Briat (France, 2018)
Présentation : Frédéric Mitterrand


4. Ernest Hemingway

En 1937, Ernest Hemingway, un des écrivains, quitte les États-Unis pour l’Espagne, laissant derrière lui femme et enfants.

Convaincu que “la guerre civile est la meilleure guerre pour un écrivain”, il s’engage pleinement contre le fascisme. De ce vécu, il tire son plus gros succès, “Pour qui sonne le glas”.

Réalisation : Thomas Briat (France, 2018)
Présentation : Frédéric Mitterrand


5. André Malraux

Fasciné par la révolution, André Malraux, un des écrivains, se lance à corps perdu dans la guerre d’Espagne.

Pour le camp républicain, il s’improvise pilote d’avion. Une expérience qu’il décrit dans son roman “L’Espoir” paru en 1937.

Réalisation : Thomas Briat (France, 2018)
Présentation : Frédéric Mitterrand


6. George Orwell

George Orwell fut l’un des témoins privilégiés de la guerre d’Espagne.

“Hommage à la Catalogne” raconte sa mobilisation sur le front et son engagement controversé au sein du POUM, le Parti Ouvrier d’Unification Marxiste.

Réalisation : Thomas Briat (France, 2018)
Présentation : Frédéric Mitterrand


7. Joseph Roth

Joseph Roth, un des écrivains, est un amoureux transis de l’empire des Habsbourg. En 1917, il se fait affecter en Galicie pour être témoin de la violence des combats.

Entre vision du cauchemar et réalité vécue, “La Marche de Radetzky” retranscrit son expérience de soldat.

Réalisation : Thomas Briat (France, 2018)
Présentation : Frédéric Mitterrand


8. Robert Brasillach

À l’aube de la Seconde Guerre mondiale, Robert Brasillach sombre peu à peu dans le fascisme.

Rédacteur en chef de l’hebdomadaire “Je suis partout”, ses propos extrémistes le conduisent sur le banc des condamnés à mort.

Réalisation : Thomas Briat (France, 2018)
Présentation : Frédéric Mitterrand


9. Thomas Mann

Lauréat du Prix Nobel de littérature en 1929, Thomas Mann est un écrivain reconnu lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate.

Élu comme l’un des porte-voix de la résistance allemande au nazisme, l’écrivain allemand installé aux États-Unis sillonne le continent pour appeler son peuple à la révolte.

Réalisation : Thomas Briat (France, 2018)
Présentation : Frédéric Mitterrand


10. Curzio Malaparte

Correspondant de guerre sur le front russe durant la Seconde Guerre mondiale, Curzio Malaparte ne loupe rien de l’affrontement du communisme avec le nazisme.

Inspiré par les scènes auxquelles il assiste, il publie “Kaputt” en 1944. Un récit entre autobiographie et fiction, dans lequel il dresse le portrait d’un monde brisé.

Réalisation : Thomas Briat (France, 2018)
Présentation : Frédéric Mitterrand


A lire aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here