Histoire de la Coupe du monde de football

0
67

Histoire de la Coupe du monde de football. La création de la Coupe du monde de football trouve son origine en 1904 lors de la création de la Fédération internationale de football association (FIFA) qui regroupe les Pays-Bas, la Belgique, la Suède, le Danemark, la Suisse, l’Espagne et la France.

Histoire de la Coupe du monde de football

Lors d’une première assemblée, il est décidé d’organiser une compétition internationale en Suisse, qui sera refusée par les britanniques.

Le premier tournoi mondial officiel de football à lieu lors des Jeux olympiques en 1908. Ce n’est qu’en 1930, sous l’impulsion de son président, Jules Rimet1, que la FIFA organise pour la première fois la Coupe du monde de football.

1930, 1934 et 1938 : les débuts de la coupe du monde

Histoire de la Coupe du monde de football
Histoire de la Coupe du monde de football

Article détaillé 

La FIFA confie l’organisation de la première édition de la Coupe du monde de football association, en 1930, à l’Uruguay, double champion olympique et qui fête le centenaire de son indépendance cette année là.

Treize pays participent à cette première édition dont seulement 4 pays européens : Mexique, Chili, Argentine, Brésil, Bolivie, Pérou, Uruguay, Paraguay, États-Unis, France, Yougoslavie, Roumanie, Belgique.

Beaucoup de pays situés hors du continent américain avaient reculé devant la longueur du déplacement en bateau, seule possibilité de transport à l’époque.

Le dimanche 13 juillet 1930 devant plus de 2 000 spectateurs, Lucien Laurent inscrit le premier but de la première coupe du monde de football face au Mexique, à la 19e minute.

Le 30 juillet, au stade Centenario (100 000 places), a lieu la première finale de la coupe du monde.

L’Uruguay triomphe 4-2 de l’Argentine. Le capitaine uruguayen José Nasazzi se voit remettre le trophée de la Coupe du monde de football association (une sculpture représentant la Victoire ailée) par Jules Rimet.

Pays qualifiés pour la CM 1934
Pays qualifiés pour la CM 1934

Article détaillé

La FIFA prend la décision d’organiser la coupe du monde tous les 4 ans, en alternance avec les Jeux olympiques. De nombreux joueurs étant encore amateurs, ils pouvaient ainsi disputer les deux compétitions.

C’est en Italie3 que se déroule la seconde coupe du monde de football. Dans un contexte tendu, deux ans avant les Jeux olympiques d’été de 1936 à Berlin, cette coupe du monde devient un outil de propagande politique puissant pour l’Italie fasciste de Mussolini.

C’est aussi la première coupe du monde médiatique, avec la présence sur le sol italien de 249 journalistes du monde entier dont 65 italiens, 27 français, 23 allemands et un seul anglais.

Les Britanniques, qui ont quitté la FIFA, boudent à nouveau le tournoi mondial, tandis que le champion sortant, l’Uruguay, renonce à faire le déplacement pour défendre son titre.

Et l’Italie remporte la coupe du monde de football de 1934 chez elle à Rome face à la Tchécoslovaquie.

Article détaillé 

En 1938, c’est la France qui a l’honneur d’organiser la coupe du monde4. Alors que la menace d’une Seconde Guerre mondiale se profile, l’Autriche, récemment annexée par l’Allemagne, est contrainte de déclarer forfait. Le Brésil répondra présent, à la suite d’une tombola organisée pour financer le voyage. L’Italie conserve son titre.

1950 et 1954 : l’après-guerre

Stade Maracanã
Stade Maracanã

Article détaillé 

Le 16 juillet 1950 au stade Maracanã à Rio de Janeiro, le plus grand stade de football de la planète, l’Uruguay bat le pays hôte, le Brésil, 2 à 1 en clôture du tournoi pour s’emparer du titre mondial.

Article détaillé

C’est la Suisse qui se voit confier l’organisation de la 5e coupe du monde de football en 1954. La jeune république fédérale d’Allemagne, absente quatre ans plus tôt, s’impose en finale à Berne devant 65 000 spectateurs face à la Hongrie emmenée par Ferenc Puskás.

Cette coupe du monde est marquée par une nouvelle ère médiatique : les premiers téléspectateurs ont pu suivre huit matches en direct.

1958, 1962, 1966 et 1970 : « le roi Pelé »

« le roi Pelé »-1958, 1962, 1966 et 1970
« le roi Pelé »-1958, 1962, 1966 et 1970

Article détaillé 

En partant pour la Suède, Just Fontaine ignore qu’il sera sacré meilleur buteur de la Coupe du monde de football 1958 avec 13 réalisations, record encore d’actualité.

Un jeune Brésilien fait une apparition qui va marquer les mémoires : Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, est le plus jeune joueur à être sacré champion du monde. En demi-finale à lui seul, il inscrit 3 buts à la France de Raymond Kopa.

Article détaillé

Au Chili, Pelé se blesse dès le match d’ouverture. Cela n’empêchera pas ses coéquipiers de s’imposer une seconde fois consécutive, en battant la Tchécoslovaquie en finale.

Le match Italie – Chili à Santiago, connu comme la « Bataille de Santiago », dégénère en une bataille rangée : deux joueurs italiens sont expulsés et un troisième a le nez cassé.

Article détaillé

Lors d’une exposition à Londres, la coupe Jules Rimet est volée. Un chien appelé Pickles la retrouve dans un buisson au cœur d’un jardin de banlieue du sud de Londres.

Blessé, Pelé ne joue que deux matchs et le Brésil est éliminé au premier tour. C’est un autre lusophone qui se distingue : le Portugais Eusébio, avec 9 réalisations, est le meilleur buteur de cette édition.

L’Angleterre à domicile s’impose en finale face à l’Allemagne de l’Ouest.

Article détaillé

En 1970, au Mexique, les attaquants sont à la fête (2,97 buts par match en moyenne) et spécialement Gerd Müller, auteur de dix buts dont deux triplés. La demi-finale Italie-RFA, qui se termine sur le score de 4 buts à 3 après prolongation, entre dans la légende.

Ce mundial est marqué par la qualité du jeu pratiqué et aucun joueur n’est expulsé du terrain au cours du tournoi7.

Après ses deux blessures lors des précédentes éditions, Pelé avait dit « plus jamais » mais il revient sur sa décision et le Brésil l’en remercia.

Pelé et le Brésil décrochent en effet un troisième titre mondial, avec la manière, et gagnent ainsi le droit de conserver définitivement la Coupe Jules Rimet. Le tournoi se termine en apothéose pour le Brésil, 4 à 1 en finale contre l’Italie.

1974, 1978 et 1982 : le secret des stratégies

Revivez les moments magiques de la Coupe du Monde ok
Revivez les moments magiques de la Coupe du Monde ok

Article détaillé 

Avec l’avènement du football total, l’Allemagne de l’Ouest remporte à domicile son second titre mondial et soulève le nouveau trophée, la Coupe du monde de la FIFA8, en s’imposant en finale face aux Pays-Bas, emmenés par Johan Cruyff.

Article détaillé 

L’Argentine, favorisée par une organisation à domicile, remporte sa première coupe du monde en battant en finale les Néerlandais, finalistes malheureux de l’édition précédente. Mario Kempes n’est pas seulement champion du monde avec son équipe, il est aussi le meilleur buteur du tournoi.

Articles détaillés : Coupe du monde de football 1982 et Match de football France – RFA (1982).

En Espagne, lors du match France – Koweït au premier tour, un émir du Koweït descend sur le terrain pour faire annuler un but, une première à laquelle l’arbitre cède.

La demi-finale à rebondissement entre la France et l’Allemagne de l’Ouest marque l’histoire de la Coupe du monde. Le match se termine par un score nul de 3 à 3 après prolongation et voit la toute première séance de tirs au but, celle-ci étant fatale aux Français.

L’Italie remporte son troisième titre mondial à Madrid au Stade Santiago Bernabéu en battant les Allemands 3 buts à 1. Dino Zoff devient ainsi le plus vieux joueur sacré champion du monde, à 40 ans.

1986 : un gamin de Buenos Aires

Qui a créé la Coupe du monde de football
Qui a créé la Coupe du monde de football

Article détaillé 

Cette compétition aurait dû se dérouler en Colombie. Mais dès 1983, l’organisation est confiée au Mexique car la Colombie, se sentant dans l’incapacité d’accueillir le tournoi notamment à la suite catastrophes naturelles, renonce.

La France rencontre le Brésil en quart de finale. Le match est de toute beauté et indécis jusqu’au bout de la prolongation (1-1). La France dispute sa deuxième séance de tirs au but en Coupe du monde et connait cette fois la joie de la remporter. Mais son parcours s’arrête à nouveau en demi-finale contre l’Allemagne.

Diego Armando Maradona est déjà une personnalité controversée du milieu du football. Le 22 juin 1986, lors du quart de finale Argentine – Angleterre, les tensions sont fortes entre les deux pays depuis la Guerre des Malouines.

À la 51e minute, Maradona inscrit un but de la main, validé par l’arbitre qui n’a pas vu le geste illicite. Pour se justifier, Diego ne dira que cette phrase quasi provocatrice : « c’était la Main de Dieu ».

Cinq minutes plus tard, l’Argentin se manifeste cette fois en inscrivant un but valable et exceptionnel. Partant de son camp, il dribble en effet toute la défense anglaise, y compris le gardien, pour aller glisser le ballon dans le but.

L’Argentine remporte sa deuxième Coupe du monde une semaine plus tard, face à l’Allemagne qui égale le record des Pays-Bas en échouant deux fois de suite en finale.

1990 : la perle africaine

jour où on a volé le trophée de la coupe du monde de football
jour où on a volé le trophée de la coupe du monde de football

Article détaillé

Bien peu sont ceux qui pouvaient prédire aux Camerounais qu’ils seraient les héros d’une Coupe du monde qualifiée d’ennuyeuse.

À 38 ans, Roger Milla, qui avait pourtant posé ses crampons sur l’île de La Réunion, est rappelé par son équipe nationale.

Le spectacle qu’il offrira durant cette compétition en aura bien valu la peine. Il inscrira 4 buts durant la phase finale, dont un mémorable contre la Colombie où il viendra prendre le ballon au fantasque gardien colombien René Higuita.

L’Allemagne triomphe en Italie face aux Argentins après avoir entre autres sorti les Pays-Bas en huitième de finale et l’Angleterre en demi, en finale sur un penalty à la 85e minute, transformé par Andreas Brehme.

1994 : au pays de l’autre football

jour où on a volé le trophée de la coupe du monde de football 2
jour où on a volé le trophée de la coupe du monde de football 2

Article détaillé 

C’est une Coupe du monde avec beaucoup de buts, qui s’achève par un match où il y en eut trop peu. C’est la première finale de l’histoire qui se termine aux penaltys. Le Brésil renaît et remporte un trophée qu’il aime bien.

L’Italie n’avait jamais accepté son élimination aux tirs au but 4 ans plus tôt, il en sera de même quatre ans plus tard.

Roger Milla devient à 42 ans le plus vieux buteur de l’histoire de la Coupe du monde. Diego Maradona contrôlé positif à l’éphédrine sort humilié de la Coupe du monde.

1998 : la France en rêvait

jour où on a volé le trophée de la coupe du monde de football ok
jour où on a volé le trophée de la coupe du monde de football ok

Article détaillé

Le 12 juillet 1998, bien peu sont les Brésiliens à connaître Zinédine Zidane dit Zizou le magicien. De deux buts de la tête, il fait basculer la France dans une fête multiculturelle qu’elle n’avait pas prévue.

Emmanuel Petit achève le tableau par un but à la dernière minute. La France complète la liste des pays ayant organisé la Coupe du monde et l’ayant gagnée à domicile.

La Croatie fait son apparition dans le dernier carré et Davor Suker finit meilleur buteur de la compétition.

2002 : au pays du Soleil levant

insolite - on a volé le trophée de la coupe du monde de football
insolite – on a volé le trophée de la coupe du monde de football

Article détaillé 

Fait unique dans l’histoire de la Coupe du monde, deux pays coorganisent la coupe du monde de football de 2002, la Corée du Sud et le Japon. Le tenant du titre, la France, est battu en match d’ouverture par les Lions du Sénégal (1 – 0, but de Papa Bouba DIOP) et est sorti dès le premier tour sans même avoir inscrit un but, tout comme l’Argentine.

La Corée du Sud brillera jusqu’en demi-finale, c’est la première nation asiatique à atteindre ce niveau. Le Brésil bat l’Allemagne et Ronaldo inscrit 8 buts dans le tournoi mettant ainsi terme à la longue lignée des meilleurs buteurs de la Coupe du monde bloquée à 6 buts depuis la coupe du monde de football 1982. Mais ne dépassant pas le record de Just Fontaine de 13 buts en 1958.

2006 : le rêve de la Squadra Azzurra

insolite on a volé le trophée de la coupe du monde de football
insolite on a volé le trophée de la coupe du monde de football

Article détaillé

L’édition 2006 s’est déroulée en Allemagne. Le pays organisateur brilla une nouvelle fois dans cette compétition, mais l’Italie mit fin au rêve allemand pendant la demi-finale en remportant la victoire par 2 – 0 après la prolongation.

L’issue de la finale face à la France penche en faveur de l’Italie ; l’Italie bat la France aux pénalties (5 – 3) 1 – 1 après prolongation. L’Italie décroche ainsi son quatrième titre de champion du monde et se rapproche du record actuel, détenu par le Brésil, qui est de cinq victoires.

Il faut également noter la très bonne performance du Portugal, demi-finaliste de la coupe du monde.

2010 : les inédits

Histoire officielle de la Coupe du monde de la FIFA
Histoire officielle de la Coupe du monde de la FIFA

Article détaillé 

L’édition 2010 se déroule en Afrique du Sud, qui devient ainsi le premier pays africain à accueillir l’épreuve. L’Afrique du Sud devient également le premier pays organisateur à ne pas dépasser les poules.

Pour le match pour la troisième place entre l’Allemagne et l’Uruguay, Paul le poulpe aura encore réussi son pronostic en prédisant l’Allemagne vainqueur (3-2). La finale oppose l’Espagne et les Pays-Bas sachant que notre ami poulpe cité ci-dessus prédit l’Espagne vainqueur…

Et l’Espagne est effectivement championne du monde (1-0), d’un seul but de Iniesta à la 117e minute (3 minutes avant les tirs au but).

2014 : L’humiliation du Brésil

jour où on a volé le trophée de la coupe du monde de football 1
jour où on a volé le trophée de la coupe du monde de football 1

Article détaillé 

L’édition 2014, qui est la 20e, se déroule au Brésil. Toutes les équipes championnes du monde depuis 1930 sont qualifiées. La demi-finale du Brésil face à l’Allemagne est marquée par le score historique de 7-1 en faveur de la Mannschaft.

La finale a lieu le 13 juillet au stade Maracanã. L’Allemagne s’impose 1-0 en prolongation sur un but de Mario Götze, et remporte sa quatrième Coupe du monde.

2018 : Deuxième étoile pour la France

jules rimet créa la coupe du monde de football
jules rimet créa la coupe du monde de football

Article détaillé 

La 21e édition se déroule en Russie. C’est la première avec l’assistance vidéo à l’arbitrage. Elle est marquée par l’absence de l’Italie, par l’élimination dès les phases de poule des cinq équipes africaines et de l’Allemagne, tenante du titre.

L’Espagne est étonnamment éliminée par la Russie en huitièmes de finale et le Brésil en quart contre la Belgique. La France remporte sa deuxième étoile (après 1998) en battant en finale l’inattendue Croatie.

Notes et références

  • Jean-Yves Guillain, « La Coupe du monde de football, l’œuvre de Jules Rimet », Paris, Éditions Amphora, 1998.
  • ♦ (en-GB) FIFA.com, « FIFA – FIFA.com » [archive], sur www.fifa.com (consulté le 10 mai 2020).
  • ♦ Coupe du monde de 1930 [archive].
  • ♦ Coupe du monde de 1938 [archive].
  • ♦ Coupe du monde 1966 [archive].
  • ♦ Goal.com 1966 & 1974 World Cups Were Fixed – Former FIFA President [archive].
  • ♦ Coupe du monde de 1970 [archive].
  • ♦ Coupe du monde 1974 [archive].

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here