Conjoint. 


Les conjoints de diplomates préoccupent beaucoup le ministère des Affaires étrangères. C’est ce qui apparaît tant les «recommandations» à leur égard sont nombreuses tout au fil des pages du Guide.

S’ils bénéficient des immunités de l’agent, et d’un statut social souvent envié, ces conjoints sont soumis à des obligations strictes que prend soin de détailler le Guide: comme ils sont associés à la représentation de la France, «tout comportement inapproprié de leur part peut affecter l’image de la France». Une «attitude digne» est attendue: «atteintes aux bonnes mœurs, ivresse, menaces, injures, […] violence, fraude, vols» ne sont pas acceptables, est-il précisé. De même pour la probité, et «une attention particulière sera portée aux relations avec le personnel de service employé au domicile des agents».

Le conjoint doit faire preuve de prudence dans son langage, aussi bien lors de manifestations publiques que de conversations privées. Il doit respecter enfin le protocole et les usages du pays qui les accueille, «en s’interdisant notamment des tenues vestimentaires ou des comportements en contradiction manifeste avec les usages du pays».

Revenir au sommaire

Publicités

Laisser un commentaire